Dans le domaine de la santé et des établissements de santé, les travaux de recherche sont souvent justifiés à juste titre, par les enjeux de transformations dans ce secteur. L’existence même d’une communauté de recherche spécialisée se justifie en partie par le fait qu’elle peut aider à répondre à ces enjeux. Le site d’Aramos indique ainsi qu’un des enjeux de l’association est « de mobiliser des concepts et idées qui peuvent aider les professionnels, les décideurs et les patients dans leurs actions ».

Qu’en est-il ? Quel est l’impact des recherches dans notre domaine ? Dans quelle mesure contribuent-elles à faire face aux enjeux repris à leur compte par les chercheurs ? Quels sont les impacts de ces travaux sur les organisations de santé et quel est le poids de la recherche sur les évolutions décidées par les dirigeants politiques ?

La question de l’impact de la recherche se pose dans tous les domaines des sciences de gestion. Les débats autour de ces questions indiquent qu’il est difficile de cerner les contributions que la recherche est susceptible d’apporter aux pratiques de gestion (Bartunek & Rynes 2014, Kieser et al., 2015).

Dans le secteur de la santé, cette question n’a à notre connaissance pas été posée à ce jour. Si la dimension sectorielle offre un contexte favorable à l’impact puisqu’elle permet une proximité avec les organisations par une meilleure connaissance de leurs enjeux spécifiques, elle pose aussi un problème d’insertion des chercheurs dans une communauté académique largement structurée autour des différents domaines de la gestion. Ainsi, Valette et al. (2014) ont montré que les articles portant sur l’intégration du médical et de l’économique à l’hôpital, qui est un enjeu actuel du secteur, prenaient cette question plus comme un élément de contexte que comme objet de recherche.

Par ailleurs, dans le secteur, les transformations se font notamment sous l’impulsion de politiques publiques qui visent à introduire des changements dans la gouvernance des établissements ou les dispositifs de gestion. Or l’analyse des effets de ces politiques est questionnée, et la communauté académique n’est que peu impliquée dans celles-ci.

Enfin, la question de l’impact semble délicate car comme le montrent Carton & Mouricou (2016) les solutions proposées sont les mêmes depuis plus de 20 ans, mais le problème reste présent.

Pour toutes ces raisons, il nous semble important de s’interroger sur l’impact des recherches dans notre domaine.

Appel à communication Congrès ARAMOS 2018

Programme du Congrès ARAMOS 2018