ARAMOS, Association de Recherche Appliquée au Management des Organisations de Santé, a été créée le 25 mars 2011. Elle est composée de personnes issues du monde universitaire, du Centre national de la recherche scientifique (CNRS), et d’Ecoles de Management (Université Jean Moulin Lyon III, EM Strasbourg, Université Aix Marseille, Université de Montpellier, Kedge-Business School, Université Paris-Dauphine, Université Paris-Est-Créteil-Val-de-Marne, Université Pierre-Mendès-France -Grenoble, Université de Pau et des Pays de l’Adour, Cermes 3, Ecole des Mines de Paris, Montréal, et EHESP notamment), ainsi que du monde professionnel (Agence National d’Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux, directeurs d’hôpitaux, directeurs des ressources humaines, directeurs des soins).

La création de cette association s’inscrit dans le prolongement de journées déjà réalisées à Lyon et à Strasbourg qui ont réuni une centaine de personnes dans des ateliers de recherche.

Forte de cette expérience, ARAMOS organise désormais chaque année un colloque d’envergure national ainsi que des ateliers à destination des doctorants.

Son objectif est de favoriser le développement, la valorisation et l’ouverture internationale de la recherche en gestion dans le domaine de la santé. A un moment où le management est au centre de nombreuses questions, de la gestion des risques, à la gestion des ressources humaines, en passant par les parcours coordonnés de soins ou l’évaluation de la performance, l’enjeu est de mobiliser des concepts et idées qui peuvent aider les professionnels, les décideurs et les patients dans leurs actions. Cette association organisera des journées scientifiques, facilitera la publication de travaux de recherche, et aidera à la circulation de l’information et à la coopération entre les chercheurs et les professionnels.

 

Les membres du bureau sont :

 

  Présidente d'ARAMOS

Karine Gallopel-Morvan est professeure des Universités (spécialité marketing social) à l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique (EHESP) à Rennes et Professeure honoraire de l’université de Stirling (Ecosse). Elle est membre du Haut Conseil de Santé Publique, membre des Conseils Scientifiques de Santé Publique France et de l’Observatoire Français des Drogues et Toxicomanies. Ses activités de recherche portent sur la prévention des comportements à risque. Plus précisément, ses travaux portent sur l’analyse des stratégies marketing des industriels du tabac et de l’alcool et la prise en compte de ces stratégies commerciales pour établir des programmes de prévention plus efficaces. Elle travaille également sur l’utilisation du marketing par les organismes non marchands (établissements de santé, associations). Elle a coordonné et rédigé plusieurs ouvrages labellisés FNEGE sur le marketing social (presses de l’EHESP) et la communication et le marketing des associations (éditions 1, 2 et 3, Dunod). 

 

  Vice-Président d'ARAMOS

Christophe Baret est Professeur des universités en sciences de gestion à l’Université Aix-Marseille, Faculté d’économie et de gestion, où il dirige le département Management, Culture et Territoires. Il est chercheur au Laboratoire d’Economie et de Sociologie de travail (LEST, UMR CNRS 7317). Il a été membre de l’observatoire des métiers de la fonction publique hospitalière. Ses travaux de recherche portent sur la gestion des ressources humaines et la conduite du changement dans les organisations sanitaires et médico-sociales.  Il a travaillé notamment sur la transformation des emplois dans les ESAT, sur la mise en œuvre de la GPMC à l’hôpital, sur l’attractivité et la fidélisation des infirmières en psychiatrie, sur la prévention des risques psychosociaux à l’hôpital, sur la mise en œuvre des pôles d’activités médicales et sur la reconnaissance au travail en CHU. Il a participé à la création d’un MOOC européen pour la formation à distance des aidants à domicile. Il a publié plus de 40 articles dans des revues académiques et professionnelles, nationales et internationales.

 

  Secrétaire générale d'ARAMOS

Valérie Buthion est maître de conférences à l'université Claude Bernard à Lyon où elle enseigne la comptabilité et le contrôle de gestion. Ses travaux portent sur l'organisation des soins et les conséquences économiques de l'organisation. Elle est par ailleurs membre de la Commission d'Evaluation Economique et de Santé Publique de la Haute Autorité de Santé.



  • Etienne Minvielle (Ecole Polytechnique), Vice-Président 
  • Thierry Nobre (Université de Strasbourg), Vice-Président
  • Irène Georgescu (Université de Montpellier), Vice-Présidente
  • Christophe Baret (Université Aix-Marseille), Vice-Président
  • Valérie Buthion (Université Lyon1), Secrétaire générale
  • Annick Valette (Université Grenoble-Alpes), Trésorière

 

Complètent le bureau :

 

  Responsable des Relations Internationales d'ARAMOS

Corinne Grenier a obtenu un doctorat et une HDR en science de gestion à l’université de Paris Dauphine. Elle est la coordinatrice scientifique du Centre d’Expertise « Santé, Innovation, Bien-Etre et Politiques publiques », et directrice scientifique de l’Executive Mastère Spécialisé Management des Structures et Actions Innovantes en Santé (MSAIS). Ses domaines d’enseignement et de recherches couvrent les thèmes suivants : innovation, gouvernance, leadership, réseaux de pratiques et management des connaissances, espaces favorables a l’émergence et diffusion de l’innovation.  Elle a publié plus de 30 articles dans des revues académiques (avec comité de lecture) françaises et internationales et plusieurs chapitres d’ouvrages (Sage, Emerald, Pierson). Depuis 2008, elle organise les colloques académiques francophones sur la santé de Marseille. Elle est membre de différents thinks tanks et est largement présente dans les communautés professionnelles et institutionnelles pour soutenir la dissémination de ses recherches et participer aux transformations nationales et régionales du système français de santé. Elle est directrice de collection (Santé et Innovation) chez ISTE.

 

  Responsable de la Communication d'ARAMOS

Ariel Eggrickx est maître de conférences, habilitée à diriger des recherches, membre de Montpellier Research in Management (MRM) de l’Université de Montpellier. Diplômée de l’expertise comptable, ses recherches portent sur les dynamiques de réseau intra et inter-organisationnelles, vecteurs de performance. Pendant six ans (2013-2019), elle a animé et contribué au développement du nouvel axe de recherche santé de MRM, axe portant des recherches multidisciplinaires sur la télémédecine bucco-dentaire (e-dent), la télé-réhabilitation et empowerment de patients atteints de Bronchopneumopathie Chronique Obstructive (BPCO), la conduite du changement et qualité de vie au travail. Ses recherches récentes portent sur les maladies chroniques et la création de valeur dans le parcours de santé, et la conduite du changement : rôle des objets frontière, symbolique des systèmes d'information, bien-être et qualité de vie au travail.

 

  Responsable des cas pédagogiques ARAMOS

Delphine Wannenmacher est maître de conférences en Sciences de gestion à l’Université de Lorraine (France) et membre titulaire du CEREFIGE (Centre Européen de Recherche en Économie Financière et Gestion des Entreprises). Après une thèse sur la transmission des savoir-faire de production dans les cristalleries lorraines, elle s'est intéressée aux frontières de connaissances dans les situations de gestion et organisations multi-acteurs, puis à l’impact du robot chirurgical sur l’activité des blocs opératoires. Elle co-anime au sein du CEREFIGE un axe prioritaire scientifique « Health&Care » et porte un projet de recherche « Intersoins » sur les nouvelles formes et modalités de coordination juridiques, financières et organisationnelles des professionnels de santé autour du parcours de soins du patient. Ce projet rassemble une dizaine d’enseignants-chercheurs et se fait en étroite collaboration avec des professionnels de santé faisant partie d’Équipes de Soins Primaires (ESP), de Maisons de Santé Pluriprofessionnelles (MSP) et de Communautés Professionnelles Territoriales de Santé (CPTS).

 

  Responsable des Relations Institutionnelles d'ARAMOS

Olivier Saulpic est professeur et co-directeur du Health Mangement Innovation Centre à ESCP Business School. Son domaine de rattachement est le pilotage de la performance. Ses recherches portent sur les effets des instruments de gestion sur les pratiques et les acteurs : CREA, contractualisation, conférences de pôles en France, salles de pilotage au Québec ou encore dispositifs d’amélioration de la qualité. Elles sont fondées sur des approches qualitatives et parfois interventionnistes. Il est particulièrement intéressé par l’impact de la recherche à la fois sur les pratiques et sur l’enseignement.

 

 

Jean-Paul Dumond est professeur des Universités à l’UPEC (Université Paris-Est Créteil), en responsabilité à l’IAE Gustave Eiffel de la mention Management des Organisations de Santé. Celle-ci dispose de plusieurs parcours, étroitement articulés, dédiés aux cadres de santé, ainsi qu’aux responsables médicaux et de direction des établissements de santé et médico-sociaux. Ses activités de recherche porte, en premier lieu, sur la transformation contemporaine des organisations de santé qui suppose, entre autres, de s’interroger sur certaines formes particulières de l’action, notamment, le don et la transaction. Un second axe de recherche est le travail et les compétences mobilisées au cours de l’activité professionnelle.

 

 

Jean-Claude Moisdon, a été directeur de recherche et professeur en gestion à Mines-Paristech jusqu’en 2008. Il y a dirigé le Centre de Gestion Scientifique entre 1976 et 1996.

Statut actuel : travailleur indépendant et chercheur associé au Centre de Gestion Scientifique. Participe toujours dans ce cadre à des recherches en gestion sur les organisations de santé.

Auparavant :
Enseignement : mathématiques de la décision, analyse du risque, théorie des organisations, Recherche : elles ont porté d’une façon générale sur le rôle de l’instrumentation de gestion dans les organisations. Participation à des recherches- interventions de longue durée dans de nombreux secteurs industriels ou administratifs, dont le système de santé, ce dernier champ ayant donné lieu à des opérations sans discontinuité depuis 1970. Les travaux les plus récents portent sur les effets des nouveaux modes de financement de la santé (T2A, Article 51..).

Membre de divers comités scientifiques et comités de lecture, notamment le Comité National du CNRS, le Comité national des Universités, l’INRS, l’ANACT, l’INRA, l’EHESP, l’ANAP.

 

 

Claude Sicotte est professeur en sciences de gestion au Département de gestion, d’évaluation et de politique de santé de l’École de santé publique de l’Université de Montréal. Il est également professeur en sciences de gestion en France à l’École des hautes études en santé publique (EHESP) où il a pris la direction d'une chaire de recherche dédiée à la Prospective en santé. Le principal de ces recherches s'intéresse à l'analyse du rôle du numérique dans la transformation des organisations et des systèmes de santé. Ses travaux de recherche portent notamment sur l’analyse des stratégies d’implantation des systèmes cliniques informatisés, la capacité des technologies de l’information à modifier les pratiques cliniques et soutenir les parcours de soin, les bénéfices offerts ainsi que le rôle de ces technologies dans l’émergence de nouvelles formes organisationnelles dont la mise en place de réseaux de soins intégrés et la transformation des soins de proximité.

Par ailleurs, Claude Sicotte a présidé de 2016 à 2019 le jury de l'appel à projets PREPS (Programme de recherche sur la performance du système des soins) de la Direction générale de l’offre des soins (DGOS) du Ministère des affaires sociales et de la santé (France). Il est également depuis 2008 éditeur de la Revue scientifique canadienne, Healthcare Policy ainsi que membre depuis 2009 du comité éditorial de la revue scientifique française Journal d’économie de gestion et d’économie de la santé. 

 

  • Jean-Baptiste Capgras (Université Lyon 3),
  • Christophe Pascal (Université Lyon 3).